Bonjour à vous toutes,

J'ai plein de choses à vous raconter et pourtant je n'arrive pas à écrire.

Pour me libérer et passer à autre chose, il faut que je vous parle de la douleur qui m'habite en ce moment.

Depuis la fin mai, plus de 1290 tombes anonymes ont été découvertes sur les sites des anciens pensionnats indiens comme on appelait ces écoles de la honte.

J'ai fait plein de lectures sur la question autochtone et je suis outrée des découvertes faites.  Le gouvernement du Canada à la fin des années 1880 voulait éliminer le problème indien.  Une solution proposée était de prendre les enfants de les amener dans des écoles dont la mission était de faire de bons citoyens canadiens catholiques ou protestants.  Les églises catholiques et protestantes ouvraient donc des pensionnats où on leur amenait les enfants des communautés autochtones.  Le premier geste de ces communautés était de leur enlever leur prénom amerindien pour le remplacer par un prénom de saint.

Ces enfants ont subi les pires sévices, ils ont été battus, agressés sexuellement et humiliés de toutes les manières possibles.

Ces 1290 tombes ne sont que la pointe de l'iceberg, plusieurs provinces ont décidé de consacrer des sommes d'argent pour mener des fouilles afin de retrouver d'autres enfants.

Il y a en ce moment beaucoup de voix qui se font entendre de la part de survivants des pensionnats, c'est très troublant.

J'ai toujours été sensible aux causes de répression et de génocide partout dans le monde, mais de le voir dans mon pays que le gouvernement du Canada décrit en ce moment comme meilleur pays au monde pour le respect de l'intégrité des droits et valeurs c'est intolérable.

Il ya cinq ans j'avais fait deux billets sur la communauté autochtone d'Odanak je vous invite à les revoir si vous le souhaitez:

Le 23 juillet: Découverte

Le 24 juillet: Odanak 1

Je vous reviendrai sous peu avec des messages de mes bonheurs, mais j'espère que vous comprendrez ce que je ressens en ce moment.

@bientôt

Jo